en pleine rue, Pape Souleymane Wane met sa main sur le sexe de la dame Nanssa Konaté parce que...

 
 
 
teus




Le sieur Pape Souleymane Wane peut bien vaquer à ses occupations d'ici la reprise de son procès malgré son délit. En effet initialement prévu ce lundi 25 avril 2015, le procès en attentat à la pudeur opposant la dame Nanssa Konaté au teinturier Pape Souleymane Wane a été renvoyé.

 

Une affaire des plus extraordinaires a été appelée à la barre aujourd'hui avant d'être renvoyée. La plaignante Nanssa Konaté reproche devant le juge à Pape Souleymane Wane de s'être attaqué à elle en introduisant sa main dans son sexe. C'était dans la soirée du vendredi 15 au samedi 16 avril aux environs de minuit, alors que la dame regagnait son domicile qu'elle a été interceptée à la hauteur de la caserne de Front de terre par Pape Souleymane Wane. «Il était en état d'ivresse. Quand il s'esr avancé vers moi, j'ai esquivé croyant qu'il voulait m'agresser. Il a fait semblant de partir avant d'aller se cacher dans la pénombre. Arrivée à sa hauteur, il a mis sa main sur mon sexe. Quand je me suis rebiffée, il s'est mis à me bastonner en faisant croire aux passants que j'étais sa compagne. J'ai dû mon salut grâce à l'intervention d'un individu qui a alerté le gendarme en faction au portail de la caserne. C'est ainsi que nous avons été conduits au poste», a déclaré la plaignante.

Décidée à enfoncer son agresseur, la dame de poursuivre: «Il voulait abuser de moi en mettant sa main dans mon sexe. J'ai perdu dans cette altercation 15.000 francs que j'avais noués sur le bout de mon pagne».

Selon le prévenu, Pape Souleymane Wane, teinturier de profession né en 1982 à Dakar, il a juste tapoté les fesses de la dame. Mieux il dit avoir agi sous le coup de l'alcool. «Il est vrai que j'ai intercepté la dame Nanssa Konaté à hauteur de la caserne du Front de terre. J'étais ivre. Quand elle est arrivée à ma hauteur, j'ai tapoté ses fesses. Elle s'est retournée pour tenir des propos désobligeants en disant à haute voix que j'étais sur le point de la violer. Alertés, deux gendarmes se sont présentés sur les lieux avant de me conduire au poste», a répliqué le prévenu qui précise qu'il n'a jamais déclaré que la dame était sa compagne.

Sidy Djimby NDAO (Jotay.net)



Vues: 846
Commentaires des invites:
VOTRE NOM:  

  Cliquez Ici pour Ajouter des émoticones (emoticones)
Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant. Quiconque ne respectant pas nos règles sera définitivement banis de ce system et votre adresse IP sera bloquée.
Les derniers articles publies

 
About Us | Help | Advertise | Terms of Use | Privacy Policy |
Copyright © 2007-2014 SenVideo. All rights reserved
View Large Image