Abus de pouvoir : Interpellés pour conduite en sens interdit, Aminata Tall et son époux se défoulent sur deux gendarmes à Yoff

La présidente du Conseil Economique Social et Environnemental, Mme Aminata Tall, a une fois, encore, montré que nos autorités ne sont pas toujours des exemples lorsqu'il s'agit de respecter les forces de l'ordre dans l'exercice de leurs fonctions. En effet, lors du 136 ème appel de Seydina Limamou Laye, la troisième personnalité de la République en compagnie de son époux ont été interpellés par des gendarmes. Ces derniers, en mission de sécurisation, étaient déployés dans la cité religieuse dans le cadre de l'Appel annuel des Layènes.



Abus de pouvoir : Interpellés pour conduite en sens interdit, Aminata Tall et son époux se défoulent sur deux gendarmes à Yoff
A bord d'un véhicule Touareg, la présidente du Conseil Economique et Social qui était en compagnie de son époux était interpellée par les pandores. Irrités par le fait que le véhicule s'engageait dans un sens interdit, les pandores auraient interpellé le conducteur en ces termes: «Chauffeur, voyez-vous ce que vous faites». Frustré par le terme «chauffeur», le jeune époux –elle est son ainée de 19 ans- est descendu du véhicule et a abreuvé d'insultes les gendarmes.

«C'est moi que tu appelles chauffeur toi, tu vas le regretter toute ta vie», aurait-il annoncé au gendarme. Pour prêter main forte à sa douce moitié, Madame serait descendue du véhicule. Pas pour rabaisser et insulter «simplement» les militaires, mais pour se remémorer de ses cours de karaté. Elle aurait commencé alors à infliger des coups de poings aux gendarmes.

Pour montrer son autorité et sa force de frappe, la présidente du conseil économique et social a aussitot saisi le Haut commandant de la gendarmerie nationale et directeur de la justice militaire pour lui dire qu'elle aurait été injuriée par des gendarmes.

N'eut été le témoignage de trois anciens gendarmes qui ont tous affirmé que c'est la dame et son époux qui s'en sont pris aux forces de l'ordre, les deux gendarmes en risquaient gros.

Contacté par la rédaction de SeneNews, le directeur de communication du Conseil nous a affirmé avoir été au courant d'un forcing sur un barrage. Mais rien d'autre. Préférant minimiser l'acte de sa patronne. «Ce n'était pas un déplacement officiel, je n'y étais donc pas pour pouvoir vous donner plus d'informations sur ce sujet» conclut-il.
 
Badara SENVIDEO
Dans la meme Rubrique
          



Vues: 494
Commentaires des invites:
VOTRE NOM:  

  Cliquez Ici pour Ajouter des émoticones (emoticones)
Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant. Quiconque ne respectant pas nos règles sera définitivement banis de ce system et votre adresse IP sera bloquée.
Les derniers articles publies

 
About Us | Help | Advertise | Terms of Use | Privacy Policy |
Copyright © 2007-2014 SenVideo. All rights reserved
View Large Image