Ruée vers la grande mosquée : Les mausolées pris d'assaut par les fidèles
 
A deux jours du tant attendu Magal, c'est la grande affluence à Touba. Lieu de rassemblement des fidèles issus des quatre coins du monde, la grande mosquée affiche déjà presque complet. Pendant que les uns viennent afin d'effectuer des  prières, d'autres ont pour but de se recueillir sur les mausolées de Serigne Touba et de ses défunts fils et petits-fils.

Dans l'enceinte de la mosquée, on aperçoit Marème Hanne, une dame d'une cinquantaine d'années, assise avec deux de ses sœurs. Chapelet à la main, nous la   trouvons en pleine séance de prière. «Je viens de Malika (une localité de la banlieue de Dakar) avec mes sœurs. On est venue pour se recueillir. Serigne Touba est une personne exceptionnelle. Dieu nous l'a envoyé afin de répandre sa bénédiction sur nous. Nous sommes également là pour Serigne Fallou et tous les autres. Quand j'arrive à Touba, ça me fait énormément plaisir parce que ma grande sœur ici présente est née en 1962 ici à Touba. Mon père était également là par le passé, c'est lui-même qui a carrelé le grand ‘'Soror'' (minaret) qui est dans cette mosquée. Donc, nous on fait partie de Touba », a ainsi déclaré la dame.

A un jet de pierre de l'entrée principale de la mosquée, nous rencontrons cette fois Massamba Sow, un jeune garçon de 27 ans, talibé de Serigne Abdou Samane Ibn Serigne Abdou Khadre. «C'est chez mon marabout à Guédé que j'ai appris le coran. Je lui ai fait acte d'allégeance», soutient-il avant de poursuivre, « je demande à Serigne Touba d'exaucer nos prières et de veiller sur nous. Je demande aussi aux gens, qui sont là juste pour voler ou vandaliser d'arrêter, au moins, pour Serigne Touba. Ils ne doivent pas venir là juste pour ça ».

Au moment de nous retirer, un homme attire notre attention. Rastas sur la tête, l'homme âgé d'une soixantaine d'années s'appelle Bougoul Faye. S'identifiant comme talibé de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, il accepte de s'ouvrir à nous : « J'habite chez Serigne Fallou à Ndindi. Comme chaque année, le Magal a montré ses miracles et on en remercie Serigne Touba et Serigne Fallou parce que c'est grâce à eux.  Et, comme vous le savez, Serigne Touba c'est Serigne Fallou. Qu'il y ait la paix et les ‘'Xeweul'' (les bienfaits)  dans cette ville ». « A l'instant où je vous parle, je ressens beaucoup de choses en moi. Je suis fier de moi et de là où je suis » conclut le Baye Fall.

Comme chaque année, Touba a encore une fois ouvert ses portes aux innombrables fidèles. A quelque 48 heures de l'évènement annuel, ces derniers continuent de rallier la ville sainte avec la ferme ambition de participer au bon déroulement de l'édition 2015 du Magal.

Vues: 576
Commentaires des invites:
VOTRE NOM:  

  Cliquez Ici pour Ajouter des émoticones (emoticones)
Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant. Quiconque ne respectant pas nos règles sera définitivement banis de ce system et votre adresse IP sera bloquée.
Les derniers articles publies

 
About Us | Help | Advertise | Terms of Use | Privacy Policy |
Copyright © 2007-2014 SenVideo. All rights reserved
View Large Image