Ziarra annuelle de Koucoto : la délégation officielle snobée par le Khalife…


La 16ème édition de la Ziarra annuelle de Koucoto, foyer religieux situé dans la Commune de Saly-Escale (Koungheul), a débuté samedi. Cette rencontre, qui est aussi corrélée à une retraite spirituelle, est le grand événement religieux du Bambouck, de par le monde qu’il draine à chaque édition. Pour cette année, la délégation officielle dirigée par le Gouverneur de la région de Kaffrine, Guedj Diouf, le Préfet du département de Koungheul, Abdou Khadre Ndiaye, les Sous-Préfets et les chefs de service , les délégations du Maire et du Président du Conseil départemental de Koungheul ainsi que les maires des différentes Communes, a vu rouge. Pour cause, le Khalife El Hadj Oumy Sall dit ne pas comprendre le manque d’égard, voire de considération que le gouvernement de la République du Sénégal manifeste à l’endroit de cet ardent sanctuaire.
« Depuis 2002, l’année où cette Ziarra annuelle a commencé à prendre une envergure internationale en s’étendant sur trois(3) jours d’affiliée avec une retraite spirituelle prônée Chérif Abdoul Matalib, l’Etat n’a rien fait. A chaque édition, il nous gave de simples promesses qui n’aboutissent jamais. Koucoto mérite plus de considération des pouvoirs publics. Le village? qui tend à s’urbaniser, reste difficile d’accès. Aucune route bitumée ni goudronnée n’a été réalisée alors que des centaines et des milliers de pèlerins y convergent annuellement pour participer à cette retraite spirituelle qui a, aujourd’hui, une dimension sous-régionale. Il est distant de la RN1 de moins de 10 Km. La distribution d’eau potable est quasi-inexistante ; l’électrification laisse à désirer. Dans le programme de modernisation des cités religieuses mis en place par le Président de la République Macky Sall, nous sommes les grands oubliés. Le peu de ce  qui existe ici, c’est l’œuvre de bonnes volontés. Sachez que nous faisons partie du Sénégal !», s’est amèrement expliqué le Khalife de l’illustre homme de Dieu Serigne Baba Sall alias «Baye Falou Cheikh Tidjane Chérif».
Ce discours du Khalife n’a pas ramolli l’ardeur du chef de l’exécutif régional. Guedj Diouf a promis d’être l’interprète de ces « révoltés » auprès du Président Macky.
Cependant, le jeune responsable politique de l’Alliance Pour la République (APR), Alioune Badara LY veut, lui, mettre fin à cette injustice. Pour cette 16ème Edition, il n’a pas lésiné sur les moyens pour appuyer le Khalifes ainsi que les délégations des pèlerins, venus par monts et vaux. Des sacs de riz, de l’huile et des enveloppes consistantes ont été offertes. Partout où il est passé pour effectuer son « ziar », il a demandé à prier pour le Sénégal et pour son mentor de chef de l’Etat, Macky Sall. «J’avoue que le président de la République son Excellence Macky Sall voue un grand respect et une indéfectible considération à tous les religieux du Sénégal. Il ne fait pas de frontière entre les différents foyers religieux. C’est un vrai et pur musulman qui n’a de cesse d’œuvrer pour le rayonnement de l’Islam. Dans le programme de modernisation des cités religieuses, Koucoto va prendre sa part. Je vais prendre contact avec qui de droit pour que l’essentiel de vos difficultés trouve solution. Je vais m’y investir personnellement », s’est engagé M. Ly.
 
Badara SENVIDEO 
Dans la meme Rubrique
          



Vues: 241
Commentaires des invites:
VOTRE NOM:  

  Cliquez Ici pour Ajouter des émoticones (emoticones)
Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant. Quiconque ne respectant pas nos règles sera définitivement banis de ce system et votre adresse IP sera bloquée.
Les derniers articles publies

 
About Us | Help | Advertise | Terms of Use | Privacy Policy |
Copyright © 2007-2014 SenVideo. All rights reserved
View Large Image