Pr Khadim Mbacké: “Pour l'astronomie, les solutions de El Hadj Hady Touré et El Hadj Mbacké Bousso pourraient être admises par tout le monde”

  |   4 Partages
Pr Khadim Mbacké: “Pour l'astronomie, les solutions<!-- WP_SPACEHOLDER -->de<!-- WP_SPACEHOLDER -->El Hadj Hady Touré et<!-- WP_SPACEHOLDER -->El Hadj Mbacké Bousso<!-- WP_SPACEHOLDER -->pourraient être admises par tout le monde”
Le professeur Khadim Mbacké, ancien chercheur à l'Institut fondamental d'Afrique noire (Ifan), au téléphone de Senego, a livré un éclairage relatif au croissant lunaire et à l'utilisation de l'astronomie.  Lequel astre suscite encore polémique au moment où une partie de la communauté musulmane entame le jeûne  ce lundi. Ces derniers, soutient le chercheur, se fondent d'une part sur la la vision d'un compatriote qui se trouve à Daara Djoloff et d'autre part sur  une information venue de l'extérieur, et selon laquelle, plusieurs pays musulmans, notamment les pays du Golf et la France ont commencé le jeûne ce lundi.

“Quant à ceux qui n'ont pas jeûné, je n'ai pas entendu leur argument mais, je pense qu'ils préfèrent  attendre tout simplement les autorités religieuses locales”. Mais, tient-il à préciser: “il y a une semaine, dans les pays Golf, des scientifiques avaient annoncé que la lune serait visible , dimanche soir (hier). Elle serait visible, selon eux, dans une partie du monde mais elle ne sera pas partout”.

Et quant à l'utilisation de l'astronomie, le chercheur est on ne peut plus clair. “La plupart des oulémas acceptent les informations fondées sur le calcul astronomique. Même si d'aucuns disent que, si on accepte ces informations, on ne peut se mettre à  jeûner qu'une fois la lune est vue à l'œil nu. Mais,  je ne connais aucun ouléma qui affirme que les informations scientifiques ne sont pas fiables. On les accepte et pour jeûner il faut en plus pouvoir voir le croissant lunaire”.

Le professeur Khadim Mbacké de rappeler également que le calcul astronomique est connu dans les confréries sénégalaises. Selon lui, deux grandes confrériques s'occupaient de cette science astronomique.

“Il y a El Hadj Hady Touré, connu de tout le monde, et qui a beaucoup fait pour l'astronomie. Ses enfants arrivent aujourd'hui  à faire les mêmes découvertes que les scientifiques. Il en est de même de El Hadj Mbacké Bousso de Guédé, à quelques kilomètres de Touba. Il faisait lui aussi des des recherches sur l'astronomie et il arrivait à des résultats concrets. Bien qu'à l'époque que l'on ait disposé pas d'instruments modernes.

D'ailleurs, avance le Professeur, El Hadj Rawane Mbaye, El Hadj Fallou Mbacké et d'autres ont tous élaboré des calendriers assez fiables. Maintenant, “le reste est un problème de confiance. Ceux qui ont confiance en eux appliquent les résultats de leurs recherches. Et les autres, on ne peut rien faire contre eux. Mais sinon, on a proposé des solutions qui pourraient être admises par tout le monde. Mais comme le Sénégal ne dispose pas d'une autorité religieuse centrale, les gens choisissent ce qu'ils veulent...mais sur le plan de la recherche, on a fait le nécessaire. Maintenant, l'application nécessite d'une intervention soit de l'Etat soit d'une autorité nationale reconnue par tous les musulmans. Ce qui n'existe pas pour le moment”.
 
Badara SENVIDEO
 
Dans la meme Rubrique
          



Vues: 391
Commentaires des invites:
VOTRE NOM:  

  Cliquez Ici pour Ajouter des émoticones (emoticones)
Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant. Quiconque ne respectant pas nos règles sera définitivement banis de ce system et votre adresse IP sera bloquée.
Les derniers articles publies

 
About Us | Help | Advertise | Terms of Use | Privacy Policy |
Copyright © 2007-2014 SenVideo. All rights reserved
View Large Image