Panama Papers - Le directeur des services fiscaux des impôts et domaines recommande la prudence

content_image

«L'évasion fiscale est un délit en cela qu'on soustrait techniquement une partie de l'activité du patrimoine à son imposition normale. Une société peut faire toutes ses activités au Sénégal et choisir de siéger son entreprise dans un paradis fiscal. Et ça permet de ne payer qu'une portion congrue de l'impôt qu'il devait verser au Sénégal», un taux variant de 30% en moyenne dans la zone de l'Uemoa et de moins de 10% parfois dans les pays dits de paradis fiscaux. explique le directeur des services fiscaux des impôts et domaines, Mamadou Diao.

«Dans notre pays, le plus souvent ce qui se passe, c'est de la fraude fiscale. Ici, les personnes qui font ce type d'activités sont des personnes qui ont pu gagner de l'argent du fait de la corruption. Parce qu'il y a une portion de pouvoir qui a permis de lancer une fortune qu'on ne peut pas dissimuler au Sénégal et on trouvera un subterfuge pour pourvoir le dissimuler dans d'autres pays », explique encore Mamadou Diao, en réaction aux révélations sur l'évasion fiscale relativement à l'affaire Panama Papers. 
Dans les colonnes du PoPulaire, il recommande de la prudence devant les informations distillées. Mamadou Diao d'expliquer aussi, qu'il appartient à l'administration, de par sa direction du contrôle fiscal et du renseignement,  de procéder à un traitement, à des vérifications de ces informations brutes.
L'administration fiscale et l'administration douanière sont fondées à faire ce travail d'investigation et  sanctionnera besoin, selon lui.
En revanche, «Nos administrations ne sont pas très bien outillées pour pouvoir disposer de toutes les informations circulant sur les flux financiers mondiaux et nous avons également un déficit de formation», relève-t-il.

Toutefois, s'empresse-t-il de souligner, le vrai obstacle reste «la collaboration entre les pays pour la mise à disposition d'une information... Le Panama n'a pas de relation fiscale particulière avec le Sénégal puisqu'il ne voudra pas l'avoir avec aucun autre pays », regrette l directeur des services fiscaux des Impôts et domaines.
 
Badara SENVIDEO
 
Dans la meme Rubrique
          



Vues: 402
Commentaires des invites:
VOTRE NOM:  

  Cliquez Ici pour Ajouter des émoticones (emoticones)
Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant. Quiconque ne respectant pas nos règles sera définitivement banis de ce system et votre adresse IP sera bloquée.
Les derniers articles publies

 
About Us | Help | Advertise | Terms of Use | Privacy Policy |
Copyright © 2007-2014 SenVideo. All rights reserved
View Large Image