Khadim Fall et Mamadou Traoré, surpris en plein ébats sexuels à côté d'une mosquée... pendant le RAMADAN

 

 
 

Khadim Fall et Mamadou Traoré ont beau nier les faits d'actes contre-nature qui leur sont reprochés, mais les témoignages des habitants de Wakhinane, à Guédiawaye (banlieue dakaroise), ne leur donnent aucune chance de s'échapper au glaive de la Justice.
 
En effet, les deux prévenus susnommés seraient surpris en pleins ébats durant le mois de Ramadan. Ils n'ont trouvé mieux à faire que de se dégotter une cachette à proximité de la mosquée de Wakhinane. Une accusation réfutée en bloc par les deux présumés «pédés».

Le 25 juillet dernier à deux (2) heures du matin, les jeunes du quartier de Wakhinane s'étaient massés dans une place pour prendre du thé, histoire de faire passer le temps jusqu'à l'heure du «kheude». Sentant un creux, Oumar Diallo retourne chez lui pour se mettre quelque chose sous la dent.
 
En revenant, il manque de tomber des nues quand il a vu les deux accusés en action. En effet, Mamadou Traoré et Khadim Fall auraient défait leurs pantalons et le premier nommé serait assis sur son acolyte. Suffisant pour que Oumar Diallo devine le jeu des présumés «pédés». Cependant, il refusait de croire à ce qu'il venait de voir.
 
C'est ainsi qu'il s'en ouvre à son ami Seydina Libass Ndiaye. Ils retournent, avec d'autres amis pour constater de visu le spectacle. Quand ils sont arrivés, les deux accusés avaient interrompu leur jeu, mais personne d'entre eux n'avait encore remis son pantalon.
 
C'est ainsi qu'ils ont été pris à partie par les jeunes. Et certains ont voulu les lyncher. Seydina Libass appelle son grand frère Mor Ndiaye. Sur les lieux, celui-ci, face aux dénégations des mis en cause, cherche à trouver des preuves.
 
Ainsi, il propose qu'on regarde si leur postérieur est mouillé ou pas. Mieux que de regarder, ils ont pris des photos qu'ils ont présentées au tribunal au moment de leur comparution à titre de témoins. Ainsi, Mor Ndiaye a pris la responsabilité d'amener les deux présumés homosexuels à la police sous une pluie de pierres.

Devant les enquêteurs, Khadim a expliqué qu'il revenait du travail et s'était arrêté juste à côté de la mosquée quand Mamadou Traoré l'y a rejoint. Il lui touchait le pantalon en lui disant qu'il aime bien son modèle.
 
Mais devant la barre du tribunal des flagrants délits, mardi dernier, les prévenus ont nié catégoriquement les faits. Ils ont même juré qu'ils ne se connaissent même pas.
 
Mais les témoins, Oumar Diallo, Seydina Libass Ndiaye et Mor Ndiaye, les ont encore confondus. Et le représentant du ministère public qui a remercié les témoins a cru à leur version concordante.
 
Ainsi, il a sollicité du tribunal qu'il déclare les prévenus coupables d'actes contre-nature et de les condamner à deux (2) ans de prison ferme. Le tribunal rendra son verdict le 19 août prochain.

Badara SENVIDEO
Avec L'obs
 
 
 
Dans la meme Rubrique
          



Vues: 7380
Commentaires de Facebook:
Commentaires des invites:
VOTRE NOM:  

  Cliquez Ici pour Ajouter des émoticones (emoticones)
Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant. Quiconque ne respectant pas nos règles sera définitivement banis de ce system et votre adresse IP sera bloquée.
Les derniers articles publies

 
About Us | Help | Advertise | Terms of Use | Privacy Policy |
Copyright © 2007-2014 SenVideo. All rights reserved
View Large Image