Un grave accident fait 12 morts et 40 blessés dont 13 dans un état comateux sur la route de Kaolack

Urgent un grave accident fait 12 morts et 40 blessés dont 13 dans un état comateux sur la route de Kaolack (mis à jour)
C'est un véritable carnage qui s'est produit sur la route de Kaolack. Un bus de transport en commun de 70 places en partance pour le Mali a violemment heurté un camion stationné sur le bas côté de la route à hauteur du village de Paracel, à 10km de Kaolack. Sur le coup, six morts sont dénombrés alors que quatre vont suivre avant même l'évacuation à l'hôpital régional El Hadji Ibrahima Niass.
 
Le médecin chef de l'hôpital régional de Kaolack fait ainsi le bilan en parlant de 10 morts et de quarante blessés dont 15 dans un état très grave. Le bilan s'est alourdi. Parmi les 15 blessés graves, il a été noté deux morts ce qui fait désormais 12 morts au lieu de 10.
 
L'accident s'est produit aux alentours 21h 30mn. Le bus qui a l'habitude de faire le trajet Dakar – Bamako – Bamako – Dakar en partance pour le Mali s'est encastré dans le camion rempli de sacs de sel. Stationné sur le bas côté de la route à hauteur du village de Paracel à 10 km de Kaolack (200km au centre), les feux de stationnement du camion n'étaient pas allumés et il n'y avait aucune signalisation.
 
Le bus qui roulait à vive allure pour combler le temps perdu à cause de l'axe Fatick – Kaolack chaotique s'est retrouvé coincé sous en bas du camion. L'ampleur du choc a fait que le sol où s'est produit l'accident est couvert de sang. Les bagages, les corps et les amas de ferraille se sont emmêlés.
 
Alertées les autorités administratives de Kaolack et des localités environnantes ont mobilisé tout ce qu'il y avait comme ambulances et engins pouvant permettre d'extirper les corps et les acheminés à l'hôpital régional de la ville centre.
 
Pendant qu'une grue et une pelle mécanique s'échinent à démêler les ferrailles, de bonnes volontés donnent un coup de main aux sapeurs pompiers visiblement débordés.

A l'hôpital régional de Kaolack, El Hadji Ibrahima Niass, une ambiance indescriptible y règne. Les gémissements des blessés se mêlent aux hurlements des enfants rescapés. Les corps sans vie d'un côté pour être acheminés à la morgue, les blessés de l'autre.
 
Comme sur le lieu de l'accident, la population de la ville de Kaolack s'est mobilisée pour porter secours aux blessés. Les donneurs de sang sont venus en nombre tandis que d'autres ont donné de l'argent pour l'achat de médicaments et autres produits médicaux d'urgence.

Badara SENVIDEO
Avec Pressafrik
 
 



Vues: 1819
Commentaires des invites:
VOTRE NOM:  

  Cliquez Ici pour Ajouter des émoticones (emoticones)
Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant. Quiconque ne respectant pas nos règles sera définitivement banis de ce system et votre adresse IP sera bloquée.
Les derniers articles publies

 
About Us | Help | Advertise | Terms of Use | Privacy Policy |
Copyright © 2007-2014 SenVideo. All rights reserved
View Large Image