Dakar réceptionne une vedette de 55 millions FCFA


Dakar réceptionne une vedette de 55 millions FCFA, dans le cadre du projet GOWARMER

Le ministère de l'Environnement et du développement Durable a réceptionné, lundi, à Dakar, une vedette de surveillance d'un coût de 55 millions de francs CFA, dans le cadre de la mise en oeuvre du projet GOWAMER, financé par l'Union européenne, a constaté l'APS.

Le projet WAMER (gouvernance, politiques de gestion des ressources marines et réduction de la pauvreté dans l'écorégion du même nom, concerne le Cap-Vert, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, la Mauritanie, la Sierra-Leone et le Sénégal.

La cérémonie de réception de cette vedette s'est déroulée au quai de la Fédération sénégalaise de pèche sportive (à coté de l'embarcation de Gorée), sous la présidence du ministre de la Pèche et de l'Economie maritime, Omar Guèye.

Etaient également présents, le directeur général du PNUD, Mathieu Ciowela, et l'ambassadeur de l'Union européenne (UE), Joaquin Gonzalez-Ducay.

Selon le ministre Omar Guèye, l'acquisition de cette vedette va permettre au Sénégal de lutter contre la pèche illicite qui engendre des pertes financières de l'ordre de 150 millions de francs CFA, a-t-il dit en citant des spécialistes.

“Notre pays, à l'instar des autres pays de la sous- région et du monde, est confronté au fléau de la pèche illicite, non déclarée et non réglementé”, à l'origine de “menaces graves sur l'exploitation durable des ressources aquatiques vivantes (..)'', a-t-il dit.
Cette vedette, “avec un personnel qualifié, va éradiquer ce fléau”, a indiqué le ministre.

Le Sénégal “est un pays dont la consommation de poisson est énorme”, a fait observer Omar Guèye, en rappelant que la pêche, par conséquent, “occupe le premier poste d'exportation du Sénégal avec 194,6 milliards de francs CFA, soit 3,2% du PIB national”, a-t-il ajouté.

“Avec une consommation moyenne en poisson de 29 kg par habitant et par an au Sénégal, la pèche joue un rôle-clé dans la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations, soit une contribution de plus de 70% des besoins en protéine d'origine animale et elle constitue environs 3,2% du PIB du Sénégal”, a soutenu Omar Guèye.

Selon l'ambassadeur de l'Union européenne, “ce projet n'intéresse pas seulement le Sénégal, mais aussi tous les pays dans l'écorégion WAMER, car ces pays sont menacés par la pèche illicite”.

“Ce projet intéresse en plus du Sénégal, d'autres régions comme la Mauritanie, la Gambie, la Guinée Bissau, la Guinée, la Sierra-Léone et le Cap-Vert (...)'', a expliqué Joaquin González-Ducay.

Ces différents pays “souffrent de pèche illicite, qui nuit à l'économie”, ce qui fait que cette vedette devrait permettre de “protéger l'économie halieutique pour nous et la génération future”.
 
Badara SENVIDEO
 
Dans la meme Rubrique
          



Vues: 489
Commentaires des invites:
VOTRE NOM:  

  Cliquez Ici pour Ajouter des émoticones (emoticones)
Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant. Quiconque ne respectant pas nos règles sera définitivement banis de ce system et votre adresse IP sera bloquée.
Les derniers articles publies

 
About Us | Help | Advertise | Terms of Use | Privacy Policy |
Copyright © 2007-2014 SenVideo. All rights reserved
View Large Image