Arrêt des constructions à Sotrac Mermoz : Barthelemy Dias s'explique


En conférence de presse organisée hier, jeudi 21 avril, le maire de Mermoz-Sacré-Cœur, Barthélémy Dias, est revenu sur les raisons qui ont abouti à l'arrêt des travaux sur un terrain de 3 hectares à Sotrac-Mermoz. Selon lui, le terrain devra accueillir un projet de centre sport-étude pour les jeunes de sa commune.
 
Vingt-quatre heures après l'arrêt des travaux sur un terrain de 3 hectares à Sotrac-Mermoz, le maire de Mermoz-Sacré-Cœur, Barthélémy Dias a soutenu que ce terrain était destiné à accueillir un projet de centre sport-étude qui sera entrepris par Gnagna Sy (fille de El Hadj Malick Sy Souris), et qui devrait permettre d'offrir « aux jeunes de sa commune des opportunités de faire la fierté du pays ». En conférence de presse  hier, jeudi 21 avril, Barthélémy Dias a tenu à préciser que compte tenu de cette raison, il ne sera jamais question de céder à une occupation illégale du foncier dans sa commune. « Nous sommes là pour dire que la commune de Mermoz-Sacré-Cœur n'est prête dans aucune mesure pour accepter ce morcellement », a soutenu le maire. 
 
Toujours relativement à l'arrêt des travaux, le maire de Mermoz-Sacré-Cœur a annoncé que les personnes qui sont concernées par cette « occupation illégale du foncier » ont  tous reçu « des baux à plusieurs reprises, parce que ce sont de hautes responsabilités qu'ils assument dans ce pays et je voudrais dire que je n'ai cité personne ». En plus de cet argument, l'édile socialiste de Mermoz a par ailleurs informé que pour « la plupart de ces gens qui sont concernées, parce que ces baux ont déjà été attributaires par voie de bail et avec ceux qui ont racheté des baux sur ces attributaires, cette vente est illégale parce que quand vous êtes attributaires, vous n'avez pas le droit de revendre le bail ». Face aux journalistes, le maire n'a pas manqué aussi de réitérer son appel pour que le foncier de la commune de Mermoz Sacré Cœur soit remis à la commune. 
 
Toujours, parmi les raisons qui ont abouti à l'arrêt des travaux à Sotrac-Mermoz, Barthélémy Dias a fait savoir que le ministère du Renouveau Urbain, du Cadre de vie et de l'Habitat avait approché sa commune en «disant qu'il avait souhaité aménager une bande de terre, un espace vert. Etant des républicains, nous avons accepté de lui donner au risque et au péril du maire». C'est pourquoi, «grande fut notre surprise que le même ministère interdise à la commune de valoriser son propre titre foncier qu'est la Boulangerie Jaune, d'arrêter les travaux d'une commune qui existe». Et de relever dans la foulée : «Je rappelle que sur le projet de la Boulangerie Jaune, il s'agit de mettre un supermarché». Barthélémy Dias a fait savoir d'ailleurs que «c'est un acharnement sur la commune de Mermoz-Sacré-Cœur de par son nom et la personne qui dirige cette commune et c'est anormal». 
 
Badara SENVIDEO
Dans la meme Rubrique
          



Vues: 353
Commentaires des invites:
VOTRE NOM:  

  Cliquez Ici pour Ajouter des émoticones (emoticones)
Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant. Quiconque ne respectant pas nos règles sera définitivement banis de ce system et votre adresse IP sera bloquée.
Les derniers articles publies

 
About Us | Help | Advertise | Terms of Use | Privacy Policy |
Copyright © 2007-2014 SenVideo. All rights reserved
View Large Image