Pds: “Il ne reste plus au régime que (...), la violence et la fraude pour espérer gagner les prochaines élections”

Pds: “Il ne reste plus au régime que (...), la violence et la fraude pour espérer gagner les prochaines élections”

Le Comité Directeur du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) s'est réuni ce jeudi 25 août 2016 à la Permanence Nationale Oumar Lamine BADJI. La rencontre a été présidée par Oumar SARR. Dans un communiqué, on peut lire comme ordre du jour: “Situation Nationale, et Vie du Parti Informé de la condamnation de Mme Aïda NDIONGUE par la cour suprême, le comité directeur exprime son indignation sans limites.”

Exprimant son soutien sans réserve, à Aïda Ndiongue, le président de séance considère que c'est parce qu'elle a décidé, contre vents et marées, de rester militante du PDS qu'elle a été condamnée. “Cette décision de justice heurte la conscience de tous les juristes de notre pays et fait apparaître clairement que le pouvoir judiciaire est un bras armé de Macky SALL et de son pouvoir. Cette décision politique, prise au nom du peuple, est d'autant plus scandaleuse que le premier Président de cette institution, Mamadou Badio Camara, refuse même de faire sa déclaration de patrimoine pour se conformer à la loi contre la corruption et la concussion“, a pesté Oumar Sarr.

Il poursuit: “En tout état de cause, le comité directeur s'engage à mener toutes les actions nécessaires pour que le droit soit dit et que Aïda NDIONGUE retrouve ses biens et sa dignité. Le comité directeur félicite les femmes du parti pour leur premier rassemblement de soutien et de solidarité du mercredi 23 août 2016 à la permanence nationale. Toujours pour intimider et museler ses adversaires politiques, le pouvoir politique a amené hier (24 août) en conseil de discipline M. Ousmane Sonko, président du parti Pastef. Le PDS lui apporte son soutien sans failles et s'engage à lutter, à ses côtés et aux cotés de tous les partis politiques, les syndicats et les organisations de défense de l'homme, pour qu'aucune sanction ne soit prise contre lui.

Et selon Secrétaire Général Adjoint, Coordonnateur Général du Parti , toutes les actions du gouvernement montrent, aux yeux de tous, qu'il ne reste plus au régime en place que la menace, la violence et la fraude pour espérer gagner les prochaines élections. Ce qui justifie, selon lui, le passage en force à l'assemblée nationale de la loi portant refonte du fichier électoral.

Et toujours à travers le communiqué, Oumar et ses alliés exigent un audit indépendant du fichier et du processus électoral, avec l'appui des partenaires comme l'Union Européenne, les Etats Unis, la France et les divers partenaires au développement. Car l'expérience du référendum avec ses “700 bureaux fictifs” devait suffire pour faire comprendre à tous les acteurs que le ministère en charge de l'organisation des élections doit être confié à une personnalité indépendante et apolitique.

Aussi, concernant la préparation des prochaines échéances électorales, législatives comme présidentielle, le Parti Démocratique Sénégalais (Pds) se dit indigné par le débat instauré par l'APR autour de la question de la nationalité des candidats à l'élection présidentielle. Les démocrates font savoir que c'est un débat répugnant installant une lourde controverse sur la « sénégalité » en tentant d'exclure de la citoyenneté normale les millions de sénégalais vivant à l'étranger et aux frontières, et dont les familles se retrouvent entre deux, voire plusieurs pays.

Ce débat qui fait également des enfants issus de l'émigration des citoyens peu dignes de confiance renseigne sur l'irresponsabilité du parti présidentiel et de son chef, prêts à embraser le pays pour s'assurer une majorité à l'assemble nationale et un improbable deuxième mandat”, renseignent le communiqué. Rappelant ainsi le choix de leurs candidat à la prochaine élection présidentielle, et avertit d'ores et déjà que rien, ni personne ne pourra s'opposer à la participation de Karim Wade à la compétition.

Et par rapport à la préparation des élections au Haut Conseil des Collectivités territoriales, le Comité Directeur s'est félicité de la démarche de leurs investitures dans l'ensemble des départements en rapport avec la coalition électorale qu'ils ont constitué (Coalition Alternative Patriotique). Car,sur les 45 départements, ils ont pu constituer 41 listes et obtenu un accord électoral sur trois autres départements.

Face aux dégâts causés par la furie de la mer, dans la côte atlantique, le comité directeur apporte son soutien aux victimes et aux populations, et constitue une délégation qui se rendra dans les prochains jours à Saint-Louis et à Rufisque pour visiter les lieux et marquer sa solidarité avec les populations, et demande à l'Etat de poursuivre les projets du Président Wade et de prendre les mesures idoines pour endiguer définitivement ce phénomène“, concluent-ils.
 
Badara SENVIDEO
 
Dans la meme Rubrique
          



Vues: 326
Commentaires des invites:
VOTRE NOM:  

  Cliquez Ici pour Ajouter des émoticones (emoticones)
Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant. Quiconque ne respectant pas nos règles sera définitivement banis de ce system et votre adresse IP sera bloquée.
Les derniers articles publies

 
About Us | Help | Advertise | Terms of Use | Privacy Policy |
Copyright © 2007-2014 SenVideo. All rights reserved
View Large Image