Abdou Ndiaye: « Je n'ai pas voulu finir comme certains artistes pour qui on organise des téléthons... »
 

Abdou Ndiaye, ancien artiste-comédien, a ouvert son jardin, ce week-end à L'Obs. A 52 ans, l'auteur des chansons, "Borom keurgui nena det" ou encore "Borom keur gui nena waaw" excelle maintenant dans le spirituel. Loin des choses mondaines, des frivolités....

« Le jour où j'ai déclaré dans une radio, que je mettais un terme à ma carrière, une grande personnalité m'a trouvé à Khelcom et m'a fait une offre alléchante de 15 millions, pour un album de Takhouranes (chansons grivoises). J'ai poliment décliné et lui ai fait savoir que la récompense divine m'était infiniment plus importante que toutes les rétributions sur terre. J'avais fait un repentir sincère et pour rien au monde je ne me serai renié. Je ne suis pas passé de mode et je n'ai pas vieilli. Je suis toujours d'actualité et j'excelle dans ce que je fais. Je n'ai pas voulu finir comme certains artistes pour qui on organise des téléthons, quand ils sont malades ou à qui , on rend hommage, lorsqu'ils décèdent, avec les titres phares de leur carrière », prêche le nouveau conférencier de Touba.

Dans la meme Rubrique
          



Vues: 846
Commentaires des invites:
VOTRE NOM:  

  Cliquez Ici pour Ajouter des émoticones (emoticones)
Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant. Quiconque ne respectant pas nos règles sera définitivement banis de ce system et votre adresse IP sera bloquée.
Les derniers articles publies

 
About Us | Help | Advertise | Terms of Use | Privacy Policy |
Copyright © 2007-2014 SenVideo. All rights reserved
View Large Image