Pape Diouf ancien président de l'Olympique de Marseille, pas candidat pour retrouver son ancien poste

Pape Diouf ancien président  de l'Olympique de Marseille, pas candidat pour retrouver son ancien poste
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Président de l'OM entre 2005 et 2009, Pape Diouf a donné son avis sur l'annonce de la mise en vente du club effectuée par Margarita Louis-Dreyfus. Le Franco-Sénégalais l'a affirmé : il n'est pas candidat pour retrouver son ancien poste. 

Pape Diouf, avez-vous été surpris du timing du communiqué de Margarita Louis-Dreyfus qui a officialisé la mise en vente de l'OM ?
Non, absolument pas. La vente était inscrite dans les faits et c'était la chose la mieux partagée dans les esprits. De mon point de vue, cette vente a été motivée en raison de l'ébullition aperçue encore dimanche au Vélodrome. Margarita a voulu décompresser et calmer les supporters qui s'en prenaient de plus en plus à elle.

Dans le communiqué, on a l'impression qu'elle souhaite que cette vente se fasse rapidement...
C'est une promesse émise en direction des supporters pour dire qu'elle ne s'opposera pas à la vente du club. Elle précise aussi que le prochain repreneur devra être quelqu'un qui mette en place une politique pérenne. Je ne vous ai pas dit que c'est ce que le repreneur fera mais ce que Margarita a dit. Pour le moment, il n'y a pas de repreneur à ce que je sais. Voilà la réalité.

Selon vous, cette vente sera-t-elle un peu bradée ?

Ecoutez, je ne sais pas ! Même si vous et moi, on rachète l'OM à un euro symbolique, le problème n'est pas là. Le problème se situe au niveau de l'investissement futur. L'OM a besoin de se replacer sur les rails sportifs et financiers. Pour cela, le prochain repreneur, même s'il achetait le club pour un prix défiant toute concurrence, il lui faudra mettre beaucoup d'argent sur la table pour que le club puisse repartir. Ce n'est pas le prix d'achat qui est important aujourd'hui, mais la capacité d'investissement du repreneur.

Diouf : « Je m'étais éloigné un peu de tout ça »

Selon vous, pourquoi aucun investisseur étranger ne se soit renseigné pour racheter l'OM ces derniers mois ?
Parce que beaucoup de fantasmes ont été tissés autour du club. On a parfois parlé du rôle important et  massif des supporters, ce qui est exagéré. On a aussi parlé de la pénétration du Milieu (ndlr : sous-entendu mafieux) dans la gouvernance du club, ce qui n'était pas vrai. Après cinq années de gouvernance, je peux vous dire que je n'ai jamais été l'objet d'une menace ou d'une intimidation, et encore moins d'un chantage. Ce sont toutes ces choses dites qui ont peut-être retenu certaines vocations de repreneurs, c'est une évidence. Il ne faut pas oublier et c'est une qualité du communiqué de Margarita : au sein du club, il y a parfois eu des barrages de gens qui décourageaient des éventuels repreneurs. Aujourd'hui, après cette déclaration, plus personne au sein du club ne peut constituer un barrage à une éventuelle vocation.

Qui peut avoir des intérêts à freiner l'arrivée d'un repreneur ?
Ceux qui avaient envie de rester en place, ne soyez pas naïfs les gars...

Seriez-vous intéressé pour revenir avec des repreneurs ou la page OM est refermée pour vous ?

Vous savez, je n'ai jamais cherché de repreneurs donc ce n'est pas aujourd'hui que je vais commencer à chercher. Je m'étais éloigné un peu de tout ça, redevenant un supporter de base. Mais ce qui est incontestable, c'est que l'OM est un monument en péril. En ce qui me concerne, je ne pose pas la question s'il faut revenir ou pas chaque matin en me rasant. Ce n'est pas du tout mon objectif.

Mais si un repreneur prend contact avec vous ?

On ne va pas faire une petite fiction. Attendons qu'un repreneur me contacte et, à ce moment-là, je vous promets de revenir et de vous donner une réponse.

Diouf pas fan de Bielsa

En quoi Vincent Labrune a mal géré cette saison avec pour débuter le départ de Marcelo Bielsa ?

D'abord, tout le monde s'est attaché à la personnalité de Bielsa en pensant que seul son départ a causé tous ces problèmes. Absolument pas ! J'ai eu l'occasion de dire récemment que je n'aurais jamais pris un entraîneur qui ne pouvait pas s'exprimer dans le langage de ses joueurs. Quand on ne peut parler à ses joueurs, on ne peut pas être un super entraîneur. Je rappellerai quand même que Bielsa n'a pas permis à l'OM de terminer sur le podium... Cela dit, la mal-gouvernance de l'OM s'est agréée à tous points de vue depuis trois saisons. On peut multiplier les choses qui ne vont pas ou on peut parler du déficit abyssal que le club connaît financièrement. L'OM a vingt millions d'euros de masse salariale de plus que l'OL par exemple...

Comprenez-vous le comportement des supporters qui semblent être à bout ?

On connaît ce public : ce n'est pas du tout un public de hooligans. Mais c'est vrai que c'est un public qui peut montrer son impatience. Il n'y a plus de vision d'entreprise aujourd'hui. Que le public ait manifesté bruyamment son mécontentent, c'est dans l'ordre naturel des choses.

Source : football365


Dans la meme Rubrique
          



Vues: 397
Commentaires des invites:
VOTRE NOM:  

  Cliquez Ici pour Ajouter des émoticones (emoticones)
Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant. Quiconque ne respectant pas nos règles sera définitivement banis de ce system et votre adresse IP sera bloquée.
Les derniers articles publies

 
About Us | Help | Advertise | Terms of Use | Privacy Policy |
Copyright © 2007-2014 SenVideo. All rights reserved
View Large Image