AGRESSION SEXUELLE EN PLEIN JOUR DE RAMADAN A DIACK SAO: Il est surpris juste avant de violer la fille de…

 




AGRESSION SEXUELLE EN PLEIN JOUR DE RAMADAN A DIACK SAO: Il est surpris juste avant de violer la fille de son employeur

Le poste de police de Sicap Mbao a déféré au parquet ce lundi le maçon Kh. Diallo, né en 1995, pour tentative de viol et pédophilie sur une fille de moins de 13 ans du nom de Nd. M. Th.

Malgré ce mois béni de ramadan, le maçon Kh. Diallo a du mal à contenir ses pulsions sexuelles. Il est accusé d’avoir entraîné la fille de son ex-employeur dans sa chambre, avant de tenter d’entretenir des rapports sexuels avec elle. Heureusement, il a été surpris en pleine action dans la pièce, par une voisine de quartier des parents de l’enfant.
Tout est parti de la journée du vendredi 9 juin dernier. Vers 14h 30, Diallo appelle la fille dans sa chambre, en location dans le quartier et feint de l’envoyer à la boutique. La petite presse le pas, entre dans la pièce et y reste longtemps sans ressortir. Des femmes – venues chercher une voisine dans la maison – soupçonnent des desseins inavoués, repèrent une femme dans la concession et lui parlent de la présence de la fille dans la chambre de Diallo.

Une voisine de quartier empêche Diallo de violer la fille

Les trois dames prêtent une oreille attentive à la chambre du maçon. Une des jeunes femmes s’avance à pas feutrés dans la direction de la pièce du jeune homme, arrive au pas de la porte et soulève brusquement le rideau. Elle tombe sur la mineure, à moitié nue et allongée sur le lit de Diallo, hurle de stupéfaction et se tient le menton. Elle relâche brusquement le pan du rideau, se retire et pousse des cris de détresse.

Le papa de la victime sauve le présumé violeur de sa fille d’un lynchage

La fille en profite pour bondir du lit et s’agripper aux habits de la jeune femme. Elle tremble comme une feuille morte, se blottit fortement contre la bonne dame et se met à pleurer toutes les larmes de son corps. Diallo – toute honte bue – sort la tête de la chambre, tombe sur la dame et lui balance les habits de l’adolescente à la figure. Il hausse les épaules, affiche un air de désolation et qualifie son geste d’erreur. Face à la clameur populaire, il craint pour sa vie et se barricade. Le papa de l’enfant intervient, s’interpose et interdit à la foule de toucher à un seul cheveu du présumé violeur de sa fille. Il le sauve d’un lynchage, l’enferme chez lui et alerte le chef de service du poste de police de Sicap Mbao, le lieutenant de police Lansana Traoré.

«Il m’a offert 50 F et s’est couché sur moi, sans ôter ses habits et les miens. Il m’a fait ça à 4 reprises»

La victime a soutenu que le mis en cause a tout le temps prétexté de l’envoyer à la boutique pour l’attirer dans sa chambre et abuser d’elle. «Il m’a offert la première fois une pièce de 50 F. C’était le 10 juin dernier. Pour les trois premières fois, il a profité du moment où ma mère préparait le repas dans la cuisine pour m’allonger sur le lit de ma maman et se coucher sur moi. Il n’a jamais ôté ses habits ni les miens. Il faisait ça comme ça», a indiqué la fille.

«Il reconnait avoir eu l’intention de pénétrer la fille et accuse Satan»

Le supposé pédophile a confirmé la déposition de la fille et avoué avoir voulu entretenir des relations sexuelles celle-ci, lorsqu’il l’a attirée dans sa chambre. «J’allais la pénétrer si la jeune femme n’était pas intervenue. J’avais vraiment envie de satisfaire ma libido. C’était la 3ème fois qu’on faisait ça. C’est l’œuvre de Satan. Je lisais l’ouvrage d’un saint homme lorsque j’ai entendu la voix de la fille dans la maison où j’ai pris une chambre en location. J’ai interrompu la lecture des enseignements de l’érudit avant de lui faire signe de la main, en vue de me rejoindre dans ma chambre. J’ai déchiré son bas et l’ai allongée sur le lit. J’ai été interrompu en pleine action par la jeune femme», a reconnu Kh. Diallo.

Vieux Père NDIAYE

jotay



Vues: 179
Commentaires des invites:
VOTRE NOM:  

  Cliquez Ici pour Ajouter des émoticones (emoticones)
Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant. Quiconque ne respectant pas nos règles sera définitivement banis de ce system et votre adresse IP sera bloquée.
Les derniers articles publies

 
About Us | Help | Advertise | Terms of Use | Privacy Policy |
Copyright © 2007-2014 SenVideo. All rights reserved
View Large Image