Dis-moi quelle Opposition tu as, je te dirais quel Président tu es ( Pr. Malick Ndiaye)

malick-ndiaye
 
 
 

Question de départ : Au-delà du Conflit Opposition-Pouvoir, l'Alternative Garmi

Quelle est-elle la Cible politique des mutations en cours: Macky seul et son Pouvoir ou toute la Classe politique traditionnelle ? En d'autres mots, de quoi souffre donc le Sénégal aujourd'hui : de Macky seul et de son Pouvoir ou bien de toute notre Classe politique traditionnelle globale, intégrant évidemment Macky et Cie ? Voilà en substance, le problème en débat plus ou moins passionné et heurté, camouflé et sibyllin ou feutré et dans BBY, Macky2012, et dans l'ex-Gor Ca Wax Ja comme dans le Front Mankoo Wàttu Senegaal !
 

Car, en effet, prendre Macky seul pout Cible, d'abord et prioritairement, voire exclusivement, reviendrait, dans les faits, à délivrer un blanc-seing à ses ex-camarades du Sopi et/ou du FAL ou de la CA2000 passés dans l'Opposition, lesquels se soucient avant tout de préparer une Troisième Alternance, d'un côté ; mais de l'autre, que décrier la Classe politique traditionnelle dans son ensemble, y compris Macky et ses Opposants actuels, sans ouvrir une perspective nouvelle , sinon tourner en rond, à l'intérieur d'un cercle vicieux politique et bureaucratique sans fin ni limite ?
Partant, c'est bien à cette impasse circulatoire répétitive que tentent les Citoyens et Leaders des 4 historiques des Savoirs de notre pays, en termes d'Alternative Garmi et Ňañcoo, Dimmo et Gelowaar... !

Que le Pouvoir ne joue pas le même rôle et dispose de moyens d'actions et de leviers plus importants que ses Opposants ou son Opposition et/ou les Sociétés civiles stipendiées, qui le nie ? On ne saurait renvoyer dos à dos Macky et ses Opposants et/ou son Opposition, cela ne fait pas l'ombre d'un doute. Mais, à la suite de deux Alternances pacifiques et démocratiques, qu'avons-nous donc appris si ce n'est que c'est la Classe politique dans son ensemble qui doit être réformée, c'est-à-dire déposée, grâce à une ALTERNATIVE globale, qui seule est d'actualité, et nullement un nouveau partage du Gâteau à la sénégalaise, ainsi que nous l'avons vu après 2000 et 2012 ! Au demeurant, que certains Opposants actuels et/ou Transhumants n'arrivent point à la cheville de Macky, la chose est claire, non ? Et comme par hasard, dès que la masse a le dos tourné, ces derniers changent de discours et de programme... En pénétrant au Palais, ils oublient aussi sec, et la République aujourd'hui, et la question des questions posées par le M23 face à Wade et Mankoo face à Macky : L'Alternative et l'Alternance sont deux choses bien distinctes dans l'expérience et le vécu du Sénégal Moderne. Le Temps des Alternances est achevé à présent, Messieurs et Mesdames les Adeptes des Alternances. Ce qui est à l'Ordre du jour, du fait du piétinement de Macky Sall et de ses ex-Amis, néo-Opposants à quelque titre, ce n'est nullement une nouvelle Alternance Jogal Ma Toog/Ôtes-toi que je m'y mette », celle de l'Alternative au Cercle vicieux des Alternances qui se succèdent et se ressemblent sur le fond !

Pouvoir versus Opposition ou Nouvel Horizon Citoyen ? 

Pas plus que la ligne de démarcation entre les camps en présence ne se résume au binôme conceptuel Pouvoir/Opposition, la Cible désignée des citoyennetés émergentes en cours ne saurait être le seul Macky Sall, mais bien toute la classe politique dans son ensemble, y compris l'Opposition et/ou les Opposants au remplaçant de Me Wade, sans oublier les Sociétés civiles et les relais divers que les Nantis de Politiciens se donnent pour endiguer, sinon mystifier la nouvelle République organique en pleine progression.

Dans ces conditions, qui ne comprendrait le principe de base du Citoyens et Leaders Garmi et Ňañcoo, Dimmo et Gelowaar..., en l'occurrence que la défense intransigeante du Front Mankoo contre les dérives de Macky Sall and Cie doit être menée de pair avec le Combat non moins essentiel contre les tares de toute la classe politique traditionnelle, tant celle qui est autour de Macky que celle qui regroupée partiellement ou totalement, dans le Front Mankoo Wàttu Senegaal et dans ses démembrements ! Compte non tenu desdites Sociétés civiles dépendantes des programmes étrangers ou encore les bureaucraties syndicales dévoreuses de per diem et de sièges de PCA, ni les Journalistes alimentaires et les patrons de presse stipendiés, mais surtout enrôlés d'une manière ou d'une autre dans cette bataille de dupes entière entre Pouvoir et Opposition, qui sont au fond – à l'expérience et au vécu – du pareil au même.

Leçons d'une Audience du Chef de l'APR à des Opposants Mankoo 

La pseudo-audience du Palais n'a-t-elle pas montré l'unité profonde de pensée et d'action entre les Opposants et le Pouvoir ? Non seulement la bourde typiquement maçonnique sur la date du 2 juillet est patente, grinçante, voire explosive – comme du reste celle concernant le Référendum sans débats un 20 mars, Journée Mondiale des Jeunesses Chrétiennes, mais il est apparu inconcevable, même aux Leaders fugitifs ou fuyards, c'est selon, de s'entretenir avec Macky Sall en omettant la Plateforme du Front, l'occurrence les libertés civiles ( Sonko et consorts), la question Aliou Timis et Franck Sall ( les ressources pétrolières et gazières de cd pays : « Que fait donc, avions-nous dit demandé, la famille du Président Macky Sall dans le Pétrole du Sénégal » ? Dans ces conditions d'omission fatale et de démembrement absurde de la Plateforme en 3 points de Mankoo, n'était-il pas à la limite indécent de se rendre à cette audience vide de sens, pour en ressortir avec une Date des Législatives aussi cafardeuse que scandaleuse, voire antirépublicaine ! Et pour cause ! N'est-ce pas une capitulation avec armes et bagages d'Opposants naguère radicaux sur la défaite de Macky au Référendum (PDS, AJ-Dëkku, FPDR, Rewmi, Forces de l'Espoir, etc.), dès l'instant où tout ce beau monde semble avoir mis sous le boisseau (et camouflé ?) la date du 02 avril 2017, qui marque la fin officielle du Premier Mandat du Président Macky Sall ? Comment tous ces Camarades parmi les mieux instruits, les mieux formés et les plus aguerris ont-ils pu survoler aussi allègrement non seulement la défaite de Macky Sall au Référendum du 20 mars dernier, mais couvrir de façon aussi puérile le Wax Waxeet historique de Macky concernant la réduction de son Mandat de 7 à 5 ans ? Il est vrai que Macky a pu terroriser la Délégation en disant à Oumar Sarr et Decroix, droit dans les yeux : « Je suis sorti de la RTS pendant un an à cause de vous ! », mais tout de même, qu'ont donc fait les autres membres de la Délégation pour empêcher le naufrage collectif de ces Amis de Macky au sujet de cette Date empoisonnée du 2 juillet ! Afeer bu Garaaw ! Qui disait encore : « Ndiimaagu Neddo Ko E Golle E Balle » ?

Leur Morale et la Nôtre 

Ce n'est vraiment pas – jusqu'à nouvel ordre – du Ministre Bamba Ndiaye (un parent, un ami et un conseiller écouté, un animateur du CIIS) que le Collectif des Citoyens Garmi pour la Défense de Mankoo Wàttu Senegaal attendait une polémique quelconque (Intitulée indûment : «Réponse au Pr Malick Ndiaye », Mais dont acte ! Car, en effet, s'il est de notoriété publique sunugalienne que les séjours et audiences au Palais font perdre la tête, surtout lorsqu'il y a des entretiens privés (Aparté, « Gisee »,Ñaaroo?!) avec le Président, avant ou après l'audience officielle publique, pour la Galerie !
N'est-ce pas, il est vrai, que « Dëkk bi da fa Macky » ? Mais toujours est-il que mon estime pour le Ministre Bamba Ndiaye – je ne parle pas de respect, c'est très différent, d'accord ? – est connue de tous ceux qui fréquentent les milieux intellectuels. Non seulement, M. le Ministre est Mon Professeur d'Arabe (c'est vrai !), mais il m'aide grandement dans mes recherches spécialisées sur la Sociologie de notre pays, à cause de ses connaissances remarquées sur les langues et civilisations arabo-islamiques et musulmanes ; des connaissances qui manquent grandement aux cursus des francophones et Francisants de la 18ème Université de l'Union Française créée en 1957 (Université de Dakar, aujourd'hui Université Cheikh Anta Diop de Dakar – UCAD. Et pour tout dire, je suis un peu, comme disent les Sénégalais, son « Fan's Club », à l'examen de son ouvrage pionnier et éclairant, quoique méconnu, publié en arabe en 1991 : أضواء على السنغال !(Pleins feux sur le Sénégal (??).
Telles sont les raisons pour lesquelles je vois nulle part dans cette missive à peine provocante, de quoi ternir sa réputation ni écorner ses conduites et attitudes à l'égard de ma modeste personne, encore moins à l'endroit du Collectif des Leaders Garmi pour la Défense de Mankoo. Aussi, contrairement à la remarque catastrophée – en apparence tout au moins – d'un Leader jeune de Mankoo qui a écrit : «Malick Ndiaye attaque, Bamba Ndiaye contre attaque. Prions pour que cesse cette crise. Notre adversaire est au Palais », je ne vois encore nulle « Crise » dans le « Mbappat » ni dans les résultats de l'Audience du Palais, mais seulement une Missive fort éclairante et plutôt significative de notre Camarade Ministër Bi. Car, au fond, cette affaire concerne en réalité, au-delà du Pr. Malick Ndiaye comme « alibi » à point nommé – tous les acteurs de la présente crise politique sénégalaise post-Seconde Alternance ! Cette contribution du Ministre Bamba Ndiaye, interpelle en réalité tous les protagonistes du moment : depuis les membres de la Délégation contestée jusqu'au bien-fondé de l'audience et à ses conclusions apparemment très en-deçà des attentes à l'égard de Mankoo Wàttu Senegaal ! Quant au style bambanjayien, croyez-moi, il est tout à fait dans la démarche vigoureuse et talentueuse de Pleins feux sur le Sénégal ! C'est-à-dire un style alerte et passionnant...
Moyennant quoi, il y a des raisons de penser que s'il y a « Crise » dans et/ou autour de Mankoo, elle n'est nullement localisée dans cette « Réponse au Pr. Malick Ndiaye », de la part d'un Ministre qui est – faut-il le rappeler ? – membre co-fondateur du « Front des Citoyens pour la Refondation de la République », à l'historique Place de l'Obélisque même ! Et qui plus est, à l'invitation du Pr. Malick Ndiaye, du CIIS, et de tant d'autres segments civils, socioprofessionnels et politiques de notre pays !
Aussi à notre humble avis, faudrait-il lire ce texte en palimpseste, i.e. examiner le hors-texte, c'est-à-dire ce son auteur ne dit pas explicitement, mais qui saute aux yeux pour celui qui sait lire entre les lignes ! Partant, il conviendrait-il de noter ceci : l'engagement du Collectif des Leaders Garmi pour construire à chaque étape la cohésion de Mankoo et la mobilisation des composantes sur le terrain n'est pas en cause, du tout ! Car, en effet, ainsi que le Pr. Malick Ndiaye n'a cessé de le rappeler, de même que MM. Malick Gakou, Abdoulaye Mamadou Guissé et Decroix Diop, ou encore le PM Abdoul Mbaye et le Dr. Dialo Diop, M. Ousmane Faye comme Mme Maïmouna Bousso, MM. Abdourahmane Sow (COS M23) et Bocar Ly (FDVR-Sénégal) ou Pape Makhtar Diallo (Mouvement Citoyen Les Indignés), etc.

A nouveau sur Mankoo : Front de l'Opposition ou Front contre les dérives de Macky ?
A considérer que les phrases aient un sens et les mots un emploi, dire que Mankoo n'est pas une Coalition électorale, mais un Front contre les dérives, revient à affirmer le Droit des Composantes à s'organiser en toute autonomie, sur le terrain politique et organisationnel, selon le calendrier républicain légitime, en l'occurrence, la Présidentielle de février 2017(étant donné que le Mandat de Macky s'achève bien le 2 avril prochain, non ?) et les élections législatives de Mai 2017 !
Sous ce rapport, disons-nous, le Collectif des Leaders Garmi pour la Défense de Mankoo n'est ni une rébellion ni une hérésie, mais l'expression d'un Droit reconnu, équivalent à celui du FPDR, de la Coalition Sam Li Nu Bokk de Dialo Diop and Cie, ou encore des Fronts électoraux prévisibles autour d'Abdoulaye Baldé, d'Abdoul Mbaye, d'Idrissa Seck, ou de M. Bamba Ndiaye soit même, n'est-ce pas ?

Pourquoi vouloir le nier ? Le Collectif des Leaders Garmi de Mankoo dit : « Mankoo nous sommes, Mankoo nous restons » ! C'est la raison pour laquelle nous nous réservons la latitude d'inviter toutes les composantes de notre Mankoo au Lancement à venir, du Front des Leaders et Citoyens Garmi pour la Refondation de la République, pour le Vote Garmi à la Présidentielle de Février 2017, par exemple ! Etant donné que, contrairement aux souteneurs camouflés, voire éhonté de Macky et de ses obligés encagoulés, y compris dans les rangs de Mankoo – le Mandat de ce dernier s'achève le 2 avril 2017, un fait politique dont notre Collectif a tiré toutes les implications depuis la proclamation des résultats de ce Référendum sans débats par ... le Ministre Abdoulaye Daouda Diallo soit même, en lieu et place des organes compétents ! S'il y a donc une ligne de démarcation et/ou de partage, c'est là qu'elle se trouve, mais non dans cette différence factice et illusoire entre ce Pouvoir et son Opposition et/ou ses « Opposants » déclarés !

Ce que donc nous préparons hic et nunc, ce ne sont pas les Législatives de Macky en Mai/Juin ou Juillet 2017, mais d'abord et avant tout la Présidentielle de Février 2017. Ou bien, ce qui est la même chose, le Front des Citoyens et Leaders Garmi et Ňañcoo, Dimmo et Gelowaar... prépare avec cohérence et rigueur, mesure et discernement, c'est la fin de Mandat de Macky Sall dès le 2 avril 2017 ! Et ce, n'en déplaise aux Opposants « embarqués » sur l'Agenda du Wax Waxeet historique de l'ex-candidat de la Coalition Macky2012 en février 2012. Un Candidat dont l'action courageuse et décidée en ce temps-là, avait permis de mettre un terme aux Dérives de Wade, Omar Sarr, Decroix Diop et...du Ministre Bamba Ndiaye, pour ne pas le nommer, ou si peu ! Visiblement, si les ex-adversaires malheureux de la Coalition Macky2012, se sont précipités au Palais – sans raison valide sous l'angle de la Plateforme et du Code de Conduite de Mankoo, c'est peut-être qu'ils viennent de comprendre – il y a peu – que la Lutte de Mankoo contre les dérives de Macky est la réplique exacte de la lutte du M23 contre les dérives de Wade, d'Omar Sarr, Decroix et...Ministre Bamba Ndiaye !
Il s'agit donc bien de « Marcher séparément et de Frapper ensemble », mais nullement d'accepter les injonctions des Frères des Lobbies et des Loges, qu'ils soient du Pouvoir et/ou de l'Opposition, sinon des Sociétés civiles, etc. ; des « Frères » et des « Sœurs » qui s'insultent le jour, polémiquent à mort dans les médias, avant le Dîner rituel et cultuel aux chandelles, avec Equerre et Compas, Caqq, Mëlfa et Cagoules ! Qui donc mettre un terme aux divagations de ces Franc-maçons et Franc-maçonnes, qui divertissent et désorientent les Citoyens depuis près d'un demi-siècle d'Indépendance au moins, et préparent la recolonisation du pays, de l'Etat et de l'économie par la subversion des consciences et des mœurs ( « nouveaux droits », Mariage Gay ; Modernisation des Daara ; Salons de massage ; Emprisonnement sans jugement de l'Imam Ndao depuis plus d'un an ; généralisation des CDD partout dans le pays ; dilapidation des réserves de l'IPRES, Réforme illégitime du Statut des Magistrats ; Refus de respecter les engagements souscrits avec le SAES ; Meurtres en série dans la République : Taximan tué à bout portant, Fat Makhtar Ndiaye, égorgé, Mutinerie de Reubeuss qui compte ses victimes, etc.) ...

Conclusion 

Il est encore temps pour les attardés de la Classe politique traditionnelle – au Pouvoir comme dans l'Opposition ou dans lesdites sociétés civiles, de comprendre que le Retour des Garmi des 4 Ecoles de Savoirs de notre pays sur la Scène équivaut à l'amorce d'une révolution dans les Idées qui est la prémisse directe de la Réformation prochaine de cette Société malade de ses élites Ceddo accapareuses et franc-maçonnées, qui ont fait véritablement leur temps, Am deet ?
De plus, s'il est de la plus haute instance de maintenir le cap de la Lutte contre les dérives de Macky avec Mankoo (Libertés civiles, Ressources communes et Fichier électoral), il n'est pas question de confondre un Front contre les Dérives avec un quelconque Front de l'Opposition contre le Pouvoir actuel, en vue d'une hypothétique Alternance.
Au demeurant, et afin que nul n'en ignore, ce qui est à l'ordre du jour de l'Agenda Populaire et Républicain, ce n'est pas une autre Alternance Jogal Ma Toog, mais bien une Alternative Globale et Stratégique, tant à l'égard du Pouvoir actuel qu'à ses Opposants et Transhumants, pseudo-sociétés civiles, bureaucraties syndicales corrompues et presse « embarquée », sans oublier les « Tueurs des facultés » en provenance des Universités ni les Avocats mécréants du Diable de Crépuscule Timis et de Frankenstein !!
En définitive, nous appelons les élites des 4 Ecoles historiques des Savoirs dans notre pays, à joindre leurs efforts et leurs moyens, leurs savoirs et leurs énergies, pour impulser dans ce pays un Cours Nouveau Alternatif avec Le Front des Citoyens et Leaders Garmi pour la Refondation de cette République Maçonnique des 4 Communes ». Et vous savez le reste que si Charlie (Hebdo) connaissait Rassoulou Laay, il n'y aurait eu aucun « Président Charlie » au pays de Bamba, de Maodo et de Thierno Souleymane Baat !

**En avant pour la Lutte contre les dérives de Macky and Cie avec Mankoo Wàttu Senegaal !
***En avant pour l'édification d'une ALTERNATVE véritable à l'égard de toute cette Classe politique traditionnelle – Pouvoir, Opposition, Transhumants et Sociétés civiles stipendiées – qui ne se soucient que leurs intérêts égoïstes !
****En avant pour un Cours Nouveau Alternatif avec Le Front des Citoyens et Leaders Garmi pour la Refondation de cette République Maçonnique des 4 Communes !
Pour le Front des Citoyens et Leaders Garmi et Ňañcoo, Dimmo et Gelowaar,..., pour la Refondation de la République Maçonnique des 4 Communes du Sénégal

Pr. Malick Ndiaye, Doctorat d'Etat de Sociologie, Université Paris VII-Jussieu, 1986 ;
Directeur du Laboratoire de Prospective et de Science des Mutations, FLSH, UCAD
Fait à Dakar, le 12 décembre 2016

 
 
 
Dans la meme Rubrique
          



Vues: 150
Commentaires des invites:
VOTRE NOM:  

  Cliquez Ici pour Ajouter des émoticones (emoticones)
Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant. Quiconque ne respectant pas nos règles sera définitivement banis de ce system et votre adresse IP sera bloquée.
Les derniers articles publies

 
About Us | Help | Advertise | Terms of Use | Privacy Policy |
Copyright © 2007-2014 SenVideo. All rights reserved
View Large Image