« Vous êtes déjà au port, reste maintenant à prendre le bâteau » (Par Mahib Hane)




LETTRE OUVERTE A KARIM MEISSA WADE : « Vous êtes déjà au port, reste maintenant à prendre le bâteau » (Par Mahib Hane)
Monsieur le Président,
Par la grâce d'Allah le Tout Puissant, nous voilà tous réunis comme un seul homme avec la même détermination pour évoquer ensemble certains problèmes qui gangrènent notre pays en général.
Ces multiples problèmes ont pour nom la cherté de la vie ,la mauvaise gouvernance, la dictature, le manque d'eau potable, les coupures intempestives de la SENELEC dont vous aviez déjà réglé le problème avec la création du Plan TAKKAL ,le chômage endémique des jeunes ,un tissu sanitaire défectueux ,une éducation à terre et délaissée pour compte, à tout cela vient se greffer une justice étatique, corrompue au détriment des pauvres ( la loi du plus fort ) caractérisée par l'intervention et l'immixtion du pouvoir dans les affaires judiciaires, toute chose qui éloigne les justiciables de la justice et ternie l'image de notre justice.

Monsieur le Président, le comble en date est l'injustice que vous avez subi et qui n'est un secret pour personne et les détenus arbitraires des autorités de l'opposition qui, on se le rappelle n'est pas à son premier coup dans l'instrumentalisation de l'appareil judiciaire avec à la clé des ordres manifestement illégaux exécutés à la lettre par des autorités qui ignorent la gravité des actes qu'ils posent avec des conséquences dramatiques tant pour la société toute entière que pour les personnes victimes de ceux-ci.
Monsieur le Président, il n'y a de pire injustice que celle que vous avez connue sous l'ombre des lois.
Sur ce sujet, vous êtes libéré sans conditions et avez repris vos activités pour ensuite battre campagne et accéder à la magistrature suprême et vous en êtes très confiant,
alors que l'inconséquence et l'incompétence de ce régime en place nous ont ouvert un boulevard pour dénoncer leurs inactions.

La débâcle au sommet de l'Etat ne doit pas nous réjouir car l'image des responsables politiques au pouvoir n'a jamais été aussi catastrophique dans l'histoire du Sénégal. Vous pouvez croire aux élus de terrain que sont les sénégalais : Ces incompétents passent pour de petits calculateurs plus intéressés par la quête du pouvoir que par l'intérêt suprême du Sénégal et des sénégalais.
Quelle que soit l'issue de la crise politique que traverse notre pays, les prochaines élections seront votre chance pour pouvoir démontrer au peuple sénégalais que la fonction d'homme d'Etat n'est pas morte avec le Président ABDOULAYE WADE, ne le serait encore en votre présence à la tête de l'Etat et que l'action politique a encore la capacité d'influer sur le destin national.

C'est pourquoi, depuis le début de cette « crise » c'est-à-dire (la traque des bien mal acquis), j'ai dit et répété à nos militants qu'il ne fallait pas abandonner notre parti politique. Ce serait oublier que vous êtes la force des centaines de milliers de militants et de sympathisants qui se battent pour vous, c'est notre bien commun et le socle indispensable pour votre victoire aux prochaines élections présidentielles.

Les sénégalais ont aujourd'hui la conviction et l'avaient d'ailleurs, que vous êtes capable de diriger et rassembler la famille politique du PDS, de l'opposition, des militants et sympathisants, qui pourra vous conduire à la tête de l'Etat. Vos compétences, votre leadership, votre énergie, votre pragmatisme, sont les qualités qui peuvent encore apporter de l'espoir aux Sénégalais, l'espoir que vous redonnerez du souffle au pays, l'espoir que vous serez intransigeant en matière d'immigration, de sécurité et de justice, l'espoir que vous saurez donner un cap, un modèle et de la fierté à un pays à la dérive, perdant peu à peu son identité profonde et laissant place à la dictature, à une très mauvaise gouvernance. Votre responsabilité n'en sera que plus lourde donc vous n'aurez  pas le droit de décevoir, pas le droit de promettre ce qui ne pourra être tenu, pas le droit d'échouer à sortir le pays de ses carcans.

Les sénégalais ont décidé de croire en vous, comme ils l'ont toujours fait d'ailleurs, ils sont donc prêts à aller jusqu'au bout de cette aventure en commençant par vous apporter leur soutien, plein et entier, tout comme celui de sympathisants et militants qui vous entourent, dans votre parcours vers la Présidence de la République du Sénégal, qui doit nécessairement passer par les sénégalais.
La très grande conférence organisée par la fédération PDS/France et les karimistes et dont j'ai assistée, a confirmé que vous êtes toujours dans les cœurs des sénégalais de par la grande envergure qu'elle a connu.
Monsieur le Président, vous êtes déjà au port, reste maintenant à prendre le bateau.
Dans l'attente de vous retrouver, les sénégalais vous prient de croire, Monsieur le Président, à l'assurance de leur fidèle soutien.
 
Paris le 31/10/2016
Email : [email protected]
 
Dans la meme Rubrique
          



Vues: 307
Commentaires des invites:
VOTRE NOM:  

  Cliquez Ici pour Ajouter des émoticones (emoticones)
Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant. Quiconque ne respectant pas nos règles sera définitivement banis de ce system et votre adresse IP sera bloquée.
Les derniers articles publies

 
About Us | Help | Advertise | Terms of Use | Privacy Policy |
Copyright © 2007-2014 SenVideo. All rights reserved
View Large Image