Meissa Ngom, président fondateur du groupe Chaka : Un bâtisseur d'entreprises


content_image

Meissa Ngom

Elu meilleur chef d'entreprise du Sénégal en 2006, récipiendaire du prix Cauris d'Or 2008, Cauris de l'intégration, Meissa Ngom dirige le groupe Chaka présent dans plusieurs pays d'Afrique et d'Europe avec plus de 600 collaborateurs. Une belle réussite pour cet ancien consultant en poste en France, rentré au Sénégal en 1994 pour fonder son groupe.

L'homme est discret. Ses amis confient que Meïssa Déguène Ngom n'aime pas faire briller sa tronche. Travailleur acharné, accroché à ses rêves comme un adolescent qui brode les fils de son avenir, le président fondateur du groupe Chaka préfère laisser parler ses œuvres. Et il y a à entendre pour qui sait écouter.

Le film de son parcours est d'une éloquence qui confine à l'exaltation de la témérité. Titulaire d'un diplôme d'ingénieur en informatique-électronique obtenu en France, il se fabrique une carapace dans les affaires en évoluant pendant quatre années dans le domaine du conseil au sein du Groupe Steria. Mais ce n'était pas la vie à laquelle il se prédestinait. Cela ne correspond pas à ses rêves. Non, ce qu'il veut, c'est bâtir. Confronter ses utopies à la réalité de leur temps. Il décide alors de rentrer à Dakar pour donner corps à sa vision de la vie ; de sa vie.

Chaka Computer, première marque du groupe, voit le jour en 1994, à Dakar. Mais ce premier jalon peine à contenir toute l'ambition de Meïssa Ngom qui, treize ans après l'installation de Vocalia, le premier serveur vocal dans le secteur bancaire d'Afrique de l'Ouest, fait du groupe Chaka le leader dans le domaine de l'informatique vocale dans toute la sous-région.

Et s'impose sur le marché du transfert d'argent. Quelques mois après le lancement de Vocalia au Sénégal, puis dans la sous-région, les postes et les caisses d'épargne, convaincues de l'efficacité de ce nouveau système permettant aux clients de recueillir diverses informations sans être contraints de se déplacer, firent également appel à l'expertise de Chaka.

L'évolution de l'entreprise prit alors un nouveau tournant. Mais ce n'est qu'à partir de 1997 que Chaka s'imposa réellement, après avoir remporté un appel d'offres international lancé par la Sonatel (Société nationale des télécommunications) face à deux concurrents de taille, Alcatel et Siemens, pour la mise en service d'une plateforme vocale servant à corriger les erreurs de numérotation.

Quelques années plus tard, en 2002, après avoir été sollicité par Sentel (groupe Millicom International Cellular, deuxième opérateur de téléphonie mobile au Sénégal) pour l'installation d'un centre d'appel permettant la gestion des clients à distance, Meïssa Ngom crée Call Me. L'externalisation de la gestion des clients venait d'être introduite au Sénégal.

Spécialisé dans l'outsourcing, la relation client à distance, le télémarketing et le conseil en CRM. Call Me, réussite continentale, s'exporte dans plusieurs pays africains (Côte d'Ivoire, Guinée, Bénin, Mali, Mauritanie). Aujourd'hui, Call Me compte dans son portefeuille quelques-unes des plus grandes entreprises sénégalaises (Société nationale des télécommunications, Société nationale d'électricité, Office national pour l'assainissement, Société des eaux, etc.) et sous-régionales, ainsi que quelques industries agroalimentaires et des opérateurs télécoms européens.

Call Me est actuellement installée dans cinq pays (Sénégal, Mauritanie, Guinée, Côte d'Ivoire et Mali) et emploie des dizaines d'opérateurs multilingues (français, arabe, wolof, bambara
 
Badara SENVIDEO
Dans la meme Rubrique
          



Vues: 352
Commentaires des invites:
VOTRE NOM:  

  Cliquez Ici pour Ajouter des émoticones (emoticones)
Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant. Quiconque ne respectant pas nos règles sera définitivement banis de ce system et votre adresse IP sera bloquée.
Les derniers articles publies

 
About Us | Help | Advertise | Terms of Use | Privacy Policy |
Copyright © 2007-2014 SenVideo. All rights reserved
View Large Image