Karang: une députée se fait arrêter avec deux barils de « kharfafoufas »

Pour se faire réélire, certains hommes politiques ( parfois des femmes aussi ) sont prêts à tout. Cette députée de Touba a prouvé que sa réélection dépendait plus de son charlatan Gambien que de son travail abattu au nom des Sénégalais et pour les Sénégalais durant la douzième législature.

Selon Dakaractu, elle a été arrêtée et sommée par des douaniers d’ouvrir les barriques dissimulées à l’arrière de son véhicule. La scène s’est produite non loin de  la frontière Sénégalo-Gambienne.

Refusant d’obtempérer sans l’aval de son marabout momentanément injoignable au téléphone, elle a été obligée de faire une escale forcée. Son bienfaiteur lui fera savoir qu’il n’ y avait pas péril en la demeure si les barriques étaient ouvertes. À la surprise générale, il n’y avait que du  »saafara » ou  » eau bénite  » par un féticheur ( pour ce cas-ci ).

L’histoire court déjà les foyers religieux de Touba. L’on nous signale que son objectif premier est de figurer sur les listes, passage obligé pour regagner le chemin de l’Assemblée nationale.

 
Dans la meme Rubrique
          



Vues: 234
Commentaires des invites:
VOTRE NOM:  

  Cliquez Ici pour Ajouter des émoticones (emoticones)
Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant. Quiconque ne respectant pas nos règles sera définitivement banis de ce system et votre adresse IP sera bloquée.
Les derniers articles publies

 
About Us | Help | Advertise | Terms of Use | Privacy Policy |
Copyright © 2007-2014 SenVideo. All rights reserved
View Large Image