Panama Papers - Pape Mamadou Pouye : prête-nom ou victime collatérale ?


content_image

Ce proche de Karim Wade est cité parmi les clients de Mossack Fonseca, le cabinet dont les listings alimentent le dernier scandale des paradis fiscaux.

Victime collatérale, délit d'amitié ou coupable ? Condamné à cinq ans d'emprisonnement ferme et à 70 milliards de francs CFA, pour enrichissement illicite, Pape Mamadou Pouye est présenté par la Cour de répression de l'enrichissement illicite comme le complice de Karim Wade, ancien ministre et fils de l'ex-président sénégalais Abdoulaye Wade. Si son nom revient au-delà de l'actualité, c'est qu'il apparaît sur le listing des personnalités citées dans le cadre de l'histoire de la création de sociétés offshore au Panama, plus connue sous le nom des Panama Papers.

Proche ami de Karim Wade, avec qui il a partagé les bancs du Cours Sainte-Marie de Hann, à Dakar, Pape Mamadou Pouye s'envolera en France après l'obtention de son Bac. À Strasbourg, celui que ses proches décrivent comme un sujet brillant décroche un diplôme d'auditeur financier. Il travaille de 1997 à 1999 pour un grand cabinet britannique chargé d'auditer la gestion de sociétés nationales grecques. Fort de son expertise, il participe, entre autres missions à travers le monde, à l'audit et à la liquidation de la défunte compagnie aérienne belge, Sabena. Ses compétences lui permettent alors de gagner bien et honnêtement sa vie.

Retour au Sénégal après l'alternance de 2000

Toujours est-il qu'il rentre au bercail, répondant à l'appel adressé aux cadres de la diaspora par Abdoulaye Wade, le nouveau chef d'État sénégalais élu en 2000. Sur place, son ami et fils du président de la République l'épaule dans ses investissements au Sénégal. Pape Mamadou Pouye s'active dans la manutention aéroportuaire, un domaine qu'il maîtrise depuis Sabena. Il fonde ainsi la société Aviation Handling Services (AHS). Mais pour le régime qui a succédé à celui d'Abdoulaye Wade, en 2012, Pape Mamadou Pouye n'est qu'un prête-nom. Le véritable propriétaire de cette société n'est autre que Karim Wade, le fils de l'ex-président, condamné à six ans de prison pour enrichissement illicite.

Âgé de 46 ans, Pape Mamadou Pouye est d'un tempérament discret. Nombre de ses concitoyens n'ont entendu parler de lui qu'avec l'opération main propre lancée par le gouvernement de Macky Sall et plus connue sous l'appellation de « traque des biens supposés mal acquis ». Peu nombreux sont également de ses compatriotes qui peuvent mettre un visage sur son nom et vice-versa. C'est donc à cet homme effacé, à la limite timide, que l'on prête la paternité de trois sociétés offshore montées par le cabinet panaméen Mossack Fonseca et révélées dans le cadre des Panama Papers. Pour le moment, l'homme garde le silence, mais son avocat n'exclut pas de porter l'affaire devant la justice. « Il va falloir nous apporter la preuve de ces affirmations », a-t-il prévenu.
 
Badara SENVIDEO
 
Dans la meme Rubrique
          



Vues: 372
Commentaires des invites:
VOTRE NOM:  

  Cliquez Ici pour Ajouter des émoticones (emoticones)
Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant. Quiconque ne respectant pas nos règles sera définitivement banis de ce system et votre adresse IP sera bloquée.
Les derniers articles publies

 
About Us | Help | Advertise | Terms of Use | Privacy Policy |
Copyright © 2007-2014 SenVideo. All rights reserved
View Large Image